Blason Colonna Walewski Vous êtes ici : Accueil > Personnalités > Alexandre Walewski I > Lettres patentes polonaises
En ligne directe de Napoléon
Recherche
Patrimoine Charles-André Colonna Walewski
Personnalités
Généalogie
Arbre généalogique
Armorial
Chapelles de famille
Napoléon Ier
Portraits et statues
Lettres de Napoléon à Marie
Autres lettres de Napoléon
Objets lui ayant appartenu
Masques mortuaires
Marie Walewska
Souvenirs et portraits
Autographes de Marie
La maison Walewska
Dotation de Naples
Alexandre Walewski I
Portraits
Le Congrès de Paris, 1856
Décorations
Correspondance
Rachel
Rachel et la Comédie
Portraits
Admirateurs
Documents de famille
Lettres de Rachel
Objets lui ayant appartenu
Alexandre Walewski II
 

Collections
Documents
Lettres patentes
Lettres
Cachets
Livres
Art
Tableaux
Dessins et lithographies
Miniatures et médaillons
Sculptures
Meubles et objets
Tables, chaises et fauteuils
Arts de la table
Pendules et chandeliers
Exotisme
Matériaux
Bronze
Porcelaine
Mobilier et objets en métal
 
Précédent Retour Suivant 
Lettres patentes polonaises

 
 
 
 
 
 
Collection comte Charles-André Colonna Walewski ; droits réservés.

Lieu : Varsovie
Date : 25 mars 1823
Liens :
Alexandre Walewski I
Analyse des lettres patentes
Lettres patentes françaises

Lettres patentes de confirmation du titre de comte à Alexandre Colonna Walewski en Pologne ; Varsovie, le 25 mars 1823. Vélin signé par les sénateurs de Pologne, armes peintes, sceau de cire, dans leur étui d'étain.

Traduction :

"La députation choisie parmi le corps du Sénat pour la reconnaissance et l'attribution des titres de noblesse

Au nom du Sénat du Royaume de Pologne la Députation du Sénat, réunie au grand complet selon les règles en vigueur pour ce genre d’affaire d’après l'Article 19 de l'Ordonnance de son Altesse Impériale et Royale du 5/17 juin 1817 prononcée à Saint-Pétersbourg, certifie que Aleksander Floryan Jozef Kolumna Walewski, en complément des Articles 15, 16 et 17 de l'Ordonnance citée ci-dessus en produisant le Diplôme original édité par sa Majesté Napoléon Empereur des Français du 15 juin 1812 à Königsberg, a prouvé, devant cette Députation, la possession du titre du Comte. Ainsi, les Sénateurs membres de la Députation au nom du Sénat, une fois totalement convaincus de l’authenticité de la preuve produite, reconnaissent ledit Titre de Comte à Aleksander Floryan Jozef Kolumna Walewski et à ses descendants des deux sexes /en l'inscrivant avec ses armoiries au Livre des Honneurs/ et pour que tout un chacun reconnaisse au dit Aleksander Floryan Jozef Kolumna Walewski et à ses descendants des deux sexes le titre de comte et l’écrive comme allant de droit, le proclament au nom de l'Article 20 dudit droit, et le certifient par leurs signatures autographes, ainsi que par le Sceau du Sénat.
Lors de la réunion de la Députation à Varsovie le 25 mars 1823

Walenty Sobolewski, Sénateur-Palatin
Wincenty Comte Krasinski, Sénateur-Palatin
Franciszek Grabowski, Sénateur-Palatin
Franciszek Nakwaski, Sénateur-Castellan
Pius Comte Kicinski, Sénateur-Castellan
Aleksander Comte Potocki, Sénateur
Antoni Korwin Bienkowki, Sénateur-Castellan
Julian Ursin Niemcewicz"


Walenty Sobolewski (1770- 1831), homme politique, noble polonais, député à la Diète de Quatre Ans ; haut fonctionnaire du Duché de Varsovie, il fut ensuite Ministre de la Justice du Royaume de Pologne ; il termina sa carrière politique en tant que Président du Conseil administratif du Royaume de Pologne (1826-1830).

Le comte Wincenty Krasinski (1782-1858), Sénateur-Palatin, noble polonais, comte d'Empire activiste politique et général des chevau-légers de la garde impériale, père du célèbre homme de lettres romantique, Zygmunt. Enthousiaste de Napoléon Bonaparte, il participe aux campagnes napoléoniennes dès 1807. En 1814, il commande les divisions polonaises de la Grande Armée. Après l'abdication de Napoléon, il commande une division de la garde du Royaume du Congrès en 1815. Dès 1818, il est adjudant-général du tsar et maréchal de la Diète polonaise. En 1830, Krasinski refuse de se joindre à l'Insurrection de novembre et est nommé adjudant-major-général du tsar Nicolas Ier. En 1833, il devient membre du Conseil d'État de Russie.

Franciszek Grabowski (1750-1836), noble polonais, homme politique, Sénateur-Palatin du Royaume de Pologne, membre du Conseil d'État du Duché de Varsovie. Juriste de formation, en 1810, il est opposé à l'introduction du Code Napoléon dans le Duché de Varsovie. Nommé Sénateur-Castellan, il s'occupe de l'organisation de la nouvelle Cour Suprême du Royaume de Pologne. Connu comme représentant de la politique de collaboration avec la Russie, surpris par l'insurrection de novembre, il la reconnaît, mais n'y participe pas.

François Salezy Nakwaski (1771–1848), noble polonais, Chambellan du roi de Pologne Stanislaw August Poniatowski, il participe activement à l'Insurrection de Kosciuszko. Préfet du Département de Varsovie du Duché de Varsovie, il est ensuite Sénateur du Royaume de Pologne ; Président du Sénat pendant l'Insurrection de novembre (1831).

Pius Kicinski (1752-1828), comte, homme politique polonais, à partir de 1776, au service du roi Stanislaw August Poniatowski, en 1788, élu représentant de la Région de Liw, il est l'un des plus actifs députés de la Diète de Quatre Ans, engagé aux travaux sur la Constitution du 3 Mai ; Sénateur-Castellan du Royaume de Pologne.

Aleksander Potocki (1756-1812), comte, homme politique, en 1774 député de la Région de Podolie ; opposé à la Confédération de Targowica, il se joint, en 1794, à l'Insurrection de Kosciuszko. Ministre de la Police du Duché de Varsovie de 1807-1811, critique par rapport à la politique française, il est contraint de démissionner. Nommé Sénateur-Palatin, il est actif dans le milieu de la maçonnerie polonaise. Il publia Des dimes en général et particulièrement en Pologne (Varsovie 1801) et d'autres ouvrages sur l'agriculture.

Julian Ursyn Niemcewicz (1757-1841), noble polonais, homme politique et écrivain, assistant du prince Adam Kazimierz Czartoryski, il visite l'Angleterre, la France et l'Italie, député à la Diète de Quatre Ans et membre actif du Parti patriotique aide de camp de Kosciuszko (1794), interné à Saint-Pétersbourg, il voyage ensuite en Amérique avant de devenir secrétaire du Sénat du Grand-Duché de Varsovie. Après le congrès de Vienne, il est secrétaire d'État et président du comité constitutionnel de Pologne. Il contribue à l'Insurrection de novembre, après son échec il se réfugie en France. Il est l'auteur de la comédie politique le Retour du député (1790) et des Chants historiques (1816). On lui doit aussi des romans, des Mémoires (1848) et des fables.

Ewa Bobrowska
Docteur en histoire de l'art

Précédent Retour Suivant 
 
© 2017 Comte Charles-André Colonna Walewski Droits de reproduction et Contact ¦ Liens et Remerciements ¦ Bibliographie