Blason Colonna Walewski Vous êtes ici : Accueil > Personnalités > Alexandre Walewski II > Lettre d'Alexandre II Walewski à la comtesse Walewska
En ligne directe de Napoléon
Recherche
Patrimoine Charles-André Colonna Walewski
Personnalités
Généalogie
Arbre généalogique
Armorial
Chapelles de famille
Napoléon Ier
Portraits et statues
Lettres de Napoléon à Marie
Autres lettres de Napoléon
Objets lui ayant appartenu
Masques mortuaires
Marie Walewska
Souvenirs et portraits
Autographes de Marie
La maison Walewska
Dotation de Naples
Alexandre Walewski I
Portraits
Le Congrès de Paris, 1856
Décorations
Correspondance
Rachel
Rachel et la Comédie
Portraits
Admirateurs
Documents de famille
Lettres de Rachel
Objets lui ayant appartenu
Alexandre Walewski II
 

Collections
Documents
Lettres patentes
Lettres
Cachets
Livres
Art
Tableaux
Dessins et lithographies
Miniatures et médaillons
Sculptures
Meubles et objets
Tables, chaises et fauteuils
Arts de la table
Pendules et chandeliers
Exotisme
Matériaux
Bronze
Porcelaine
Mobilier et objets en métal
 
Précédent Retour Suivant 
Lettre d'Alexandre II Walewski à la comtesse Walewska

 
Collection comte Charles-André Colonna Walewski ; droits réservés.
 

De : Alexandre Walewski II
À : Marianna Walewska née Ricci
Lieu : Genève
Date : 11 janvier 1858
Lien :  Rachel

Lettre autographe signée d'Alexandre II Colonna Walewski à la seconde épouse de son père, la comtesse Colonna Walewska née Ricci ; écrite une semaine après le décès de Rachel, le 11 janvier 1858.

"Madame la Comtesse,

Je viens de recevoir votre chère lettre qui a réjoui mon coeur malgré la tristesse dont il est accablé. Je suis bien triste du malheur qui vient de m'arriver au moment où je m'y attendais le moins. J'ai compris la grandeur de cette perte irréparable que Dieu m'a envoyée et je la supporte avec bien de la peine. J'ai par bonheur sur mon coeur un portrait de ma pauvre mère, tous les matins et tous les soirs je l'embrasse et il me semble que cette embrassade me fait du bien.

Maintenant, Madame, croyez que je vous regarde déjà comme une seconde mère et que je n'aurai pas de peine à vous aimer vu que je vous aime déjà depuis longtemps. Veuillez embrasser pour moi de tout mon coeur Charles, Elise et Eugénie. Croyez, Madame, à ma reconnaissance profonde et éternelle.

Votre tout dévoué et respectueux

Alex Colonna W."

Précédent Retour Suivant 
 
© 2017 Comte Charles-André Colonna Walewski Droits de reproduction et Contact ¦ Liens et Remerciements ¦ Bibliographie