Blason Colonna Walewski Vous êtes ici : Accueil > Collections > Documents > Cachets > Cachet anglais d'Alexandre Colonna Walewski
En ligne directe de Napoléon
Recherche
Patrimoine Charles-André Colonna Walewski
Personnalités
Généalogie
Arbre généalogique
Armorial
Chapelles de famille
Napoléon Ier
Portraits et statues
Lettres de Napoléon à Marie
Autres lettres de Napoléon
Objets lui ayant appartenu
Masques mortuaires
Marie Walewska
Souvenirs et portraits
Autographes de Marie
La maison Walewska
Dotation de Naples
Alexandre Walewski I
Portraits
Le Congrès de Paris, 1856
Décorations
Correspondance
Rachel
Rachel et la Comédie
Portraits
Admirateurs
Documents de famille
Lettres de Rachel
Objets lui ayant appartenu
Alexandre Walewski II
 

Collections
Documents
Lettres patentes
Lettres
Cachets
Livres
Art
Tableaux
Dessins et lithographies
Miniatures et médaillons
Sculptures
Meubles et objets
Tables, chaises et fauteuils
Arts de la table
Pendules et chandeliers
Exotisme
Matériaux
Bronze
Porcelaine
Mobilier et objets en métal
 
Retour 
Cachet anglais d'Alexandre Colonna Walewski

 
Collection comte Charles-André Colonna Walewski ; droits réservés.
 
 
 

Matériau : nacre
Lieu : Angleterre
Époque : 1831-1834
Liens :  Alexandre Walewski I
Caroline Walewska née Montagu

La silhouette de l'écu avec des pointes saillantes au chef et à la pointe anguleuse sans arrondi est typique du style anglais. C'est également outre-Manche que l'on trouve diverses figures issantes de la couronne, parfois aussi dans le Saint Empire romain germanique ; mais ce dernier a été dissout par le recès de 1803. Nous observons que le lion et le chevalier se retrouvent ultérieurement dans le sceau qui sert au traité de Paris de 1856, mais cette fois hors de la couronne, servant de tenant et de soutien. Ce chevalier va figurer ultérieurement comme meuble dans le blasonnement russe de 1838 et prussien de 1872.

Ce sceau pourrait donner une explication des deux couronnes de rang différent, sachant que la noblesse anglaise est très sourcilleuse sur les titres. Un étranger, qui plus est lié au prisonnier décédé à Sainte-Hélène moins de quatre ans auparavant, doit observer une certaine retenue, mais le mariage Montagu peut justifier la couronne de earl.

Il s'est glissé une légère erreur de gravure due à la méconnaissance de l'artisan anglais : le franc-quartier de comte militaire est porté à senestre comme celui d'un baron, et non à dextre comme le voudrait la codification de 1808.

La présente empreinte sigillaire fait usage du manteau, sans que l'on puisse exprimer de commentaire à ce sujet, sauf si l'on considère qu'un earl anglais détient le même rang qu'un jarl (prononcer yaŘl) scandinave (le mot ayant la même racine norroise), donc un seigneur de très haut rang. La provenance anglaise du sceau est confirmée par le comte Charles-André Walewski et daterait de l'époque du mariage d'Alexandre, 1er comte Colonna Walewski avec Caroline, fille de George Montagu, 6ème earl of Sandwich.

Montée sur un manche de nacre à godrons de style victorien, la table sigillaire serait une copie d'après un sceau de cire provenant de la matrice d'origine.

Philippe Lamarque,
docteur en théologie, docteur en droit, docteur ès lettres

Retour 
 
© 2017 Comte Charles-André Colonna Walewski Droits de reproduction et Contact ¦ Liens et Remerciements ¦ Bibliographie